STRUTHERS MARQUE SON PREMIER BUT CHEZ LES PROFESSIONNELS DANS UN REVERS DE 5 À 1 DU ROCKET

par Rocket de Laval
12 avril 2019

SYRACUSE (12 avril 2019) Le Rocket de Laval disputait son avant-dernier match de la saison vendredi soir avec un arrêt au Onondaga War Memorial Arena de Syracuse pour y affronter le Crunch. Les locaux ont donné du fil à retordre aux joueurs du Rocket, démontrant pourquoi ils occupaient le deuxième rang au classement général de l’AHL en ayant raison du Rocket par la marque de 5 à 1.

 

Après un début de rencontre plus difficile qui a vu le Rocket tirer de l’arrière par deux buts en moins de trois minutes, les visiteurs ont démontré beaucoup de caractère en conservant leur sang-froid et en réduisant l’écart à un seul but. Bien qu’Alexander Volkov et Andy Andreoff aient offert à leur club une avance de 2 à 0, Matthew Struthers a ramené Laval à un but du Crunch. Il s’agissait d’un premier but chez les professionnels pour Struthers, qui a décoché un lancer sans avertissement du haut du cercle des mises en jeu et surprenant sur le coup Eddie Pasquale, qui a réalisé six arrêts durant du premier engagement. Phélix Martineau gênait le travail du gardien du Crunch sur la séquence.

 

Carter Verhaeghe a inscrit un autre but rapide pour le Crunch alors que les siens évoluaient en avantage numérique, portant la marque à 3 à 1. Le gardien Connor LaCouvee avait la vue voilée sur le jeu menant au but de Verhaeghe, mais Michael McNiven s’est amené en relève à LaCouvee malgré tout. La tension montante entre les deux clubs aura mené à un combat entre Hayden Verbeek et Hubert Labrie à mi-chemin en deuxième période et bien que le Rocket ait tenté de profiter du momentum, c’est à nouveau Verhaeghe qui a placé la rondelle au fond du filet pour la deuxième fois de la rencontre. Le but, portant la marque à 4 à 1 en faveur du Crunch, est survenu deux minutes après le combat de Verbeek et Labrie.

 

Huit pénalités furent décernées dans le dernier engagement, mais il aura fallu attendre les dernières minutes du match avant de voir une équipe capitaliser en avantage numérique. Alex Barré-Boulet a décoché un tir sur réception pour donner à son équipe une avance de 5 à 1 au moment où Alex Kile était au cachot en raison d’une pénalité pour rudesse décernée plus tôt à Michael Pezzetta. Le cinquième but du Crunch fut leur dernier, en route vers une victoire convaincante aux dépens des Lavallois.

 

Le Rocket jouera le dernier match de sa saison demain à Binghamton, alors que les hommes de Joël Bouchard croiseront le fer avec les Devils.

 

Marqueurs:

 

LAV: Struthers (Alain, Fleury)

 

SYR: Volkov | Andreoff (Raddysh, Gaunce) | Verhaeghe (Gaunce, Conacher) | Verhaeghe (Dumont, Barre-Boulet) | Barre-Boulet (Conacher)

 

Gardiens: LAV: LaCouvee (8/11), McNiven (14/16) | SYR: Pasquale (20/21)

 

Rocket Powerplay: 1/4 | Rocket Penalty Kill: 3/5

 

Trois étoiles : 1. Carter Verhaeghe – SYR | 2. Alex Barre-Boulet – SYR | 3. Cameron Gaunce – SYR