LES SOUND TIGERS L’EMPORTENT 2 À 1 SUR LE ROCKET À BRIDGEPORT

par Rocket de Laval
10 avril 2019

Bridgeport (10 avril 2019) Le Rocket de Laval termine sa saison 2018-2019 sur la route où il y dispute ses trois derniers matchs. Le premier adversaire au programme était les Sound Tigers de Bridgeport, que les Lavallois affrontaient mercredi soir au Webster Bank Arena. Malgré le fait que le Rocket ait contrôlé la majeure portion de la rencontre et qu’il soit parvenu à limiter son dangereux adversaire à seulement 20 tirs au but, ce sont les locaux qui l’ont emporté par la marque de 2 à 1.

 

Les hommes de Joël Bouchard ont entamé leur séjour sur la route avec une première période presque sans faille défensivement, n’allouant que cinq tirs sur le gardien Michael McNiven, alors que les joueurs du Rocket ont dirigé le double de lancers sur Christopher Gibson au cours du premier engagement. Malgré tout, un tir sur réception de Kieffer Bellows avec moins de cinq minutes à la période initiale a permis aux Sound Tigers de retraiter au vestiaire avec une avance de 1 à 0 après 20 minutes de jeu.

 

Alexandre Alain a envoyé Alex Kile en échappée grâce à une superbe remise et Kile, qui sortait du banc des pénalités, a profité de l’occasion pour déjouer Gibson d’une feinte du revers et ainsi créer l’égalité 1 à 1. Cependant, les locaux ont repris les devants seulement 56 secondes après le but de Kile, profitant d’une descente à deux contre un pour battre McNiven. Stephen Gionta et Connor Jones se sont brillamment échangé la rondelle avant que Gionta ne concrétise.

 

Cinq punitions mineures ont été décernées dans le troisième engagement, dont deux contre les joueurs du Rocket qui furent écoulées avec brio – portant ainsi le total de la soirée à quatre en quatre pour les unités déployées en désavantage numérique et permettant au Rocket de se maintenir à un seul but des Sound Tigers. Finalement, aucun but n’a été marqué en troisième période, mais une punition pour un geste antisportif a été décernée à Bridgeport alors qu’il restait moins de deux minutes à écouler au cadran. Les visiteurs en ont profité pour retirer McNiven au profit d’un sixième patineur, mais Gibson a fermé la porte à de nombreuses reprises pour signer la victoire.

 

Marqueurs:

LAV: Kile (Alain)

BRI: Bellows (Vande Sompel, Lorito) | Gionta (Jones, Bourque)

 

Gardiens: LAV: McNiven (18/20) | BRI: Gibson (31/32)

 

Rocket Powerplay: 0/6 | Rocket Penalty Kill: 4/4

 

Trois étoiles : 1. Christopher Gibson – BRI | 2. Stephen Gionta – BRI | 3. Kieffer Bellows – BRI