LES PÉNALITÉS FONT MAL AU ROCKET DANS UNE DÉFAITE DE 3 À 1 FACE AU WOLF PACK

par Rocket de Laval
7 octobre 2018

HARTFORD (7 octobre 2018) Le Rocket de Laval aurait assurément mérité un meilleur sort dimanche après-midi au XL Center de Hartford, mais les nombreuses pénalités, ainsi que trois buts rapides des locaux en toute fin de première période ont eu raison des hommes de Joël Bouchard. Le Rocket s’incline par la marque de 3 à 1 face au Wolf Pack, malgré un très bon effort d’équipe.

Le Rocket a démarré le premier tiers avec beaucoup d’énergie et d’intensité. Dans les premières minutes du match, la pression constante des Lavallois a presque souri à Michael Chaput, qui a dirigé un tir foudroyant sur le poteau. Les efforts des visiteurs ont payé peu après lorsque Alexandre Grenier a ouvert la marque en battant le gardien Dustin Tokarski du côté du gant. À son premier match chez les professionnels, le défenseur Cale Fleury a récolté son premier point avec une mention d’aide sur le filet du Québécois. Même si le Rocket a dominé la grande partie du premier vingt, le Wolf Pack a retraité au vestiaire avec l’avance après trois buts rapides de Michael Lindqvist, Ville Meskanen et John Gilmour.

« Nous avons connu un fort début de match. Nous étions premiers sur la rondelle et avons créé beaucoup de chances de marquer », a déclaré l’entraîneur-chef Joël Bouchard après la rencontre. « Les erreurs mentales et le manque de focus pendant quelques minutes ont fait la différence », a ajouté Bouchard.

Le Wolf Pack a obtenu deux opportunités en avantage numérique pour accentuer leur avance en deuxième période, mais le jeu à court d’un homme du Rocket a gardé l’équipe dans le match. Chaput est de nouveau passé à quelques centimètres d’inscrire son deuxième but en deux soirs, mais la première étoile de la rencontre, Dustin Tokarski, a fermé la porte brillement. L’attaque du Rocket a tout fait sauf marquer durant le troisième engagement, dominant l’adversaire 13-2 au chapitre des tirs au but. Un puissant tir de Brett Lernout a terminé sa course sur la tige à la gauche de Dustin Tokarski, et ce dernier a littéralement volé le capitaine Byron Froese d’un but quelques instants plus tard. Malheureusement pour les joueurs du Rocket, les trois buts marqués en l’espace de trois minutes en fin de première ont permis au Wolf Pack de se sauver avec la victoire.

 

Marqueurs:

LAV: Grenier (Fleury)

HFD: Lindqvist (Schneider) | Meskanen (Fogarty, Gettinger) | Gilmour (Butler, Andersson)

 

Gardiens:

LAV: Lindgren (14/17) | HFD: Tokarski (23/24)

 

Avantage numérique Laval: 0/4 | Désavantage numérique Laval: 6/6

 

Trois étoiles:

  1. Dustin Tokarski – HFD | 2. Ville Meskanen – HFD | 3. Michael Lindqvist – HFD