LE ROCKET SUBIT UNE DÉFAITE DE 4 À 2 FACE AU CRUNCH

13 mars 2019

Le Crunch, qui occupe présentement le deuxième rang de la division Nord, a été surpris dès le départ par le Rocket, qui a su se doter d’une avance tôt dans le match. Le capitaine Xavier Ouellet a ouvert le bal en profitant de la présence d’Alexandre Grenier devant le filet, lui qui voilait la vue du gardien Eddie Pasquale. Il s’agissait du quatrième de la saison de Ouellet, un filet inscrit alors que le Rocket évoluait en avantage numérique. Cal Foote a ensuite ramené les deux équipes à la case départ alors qu’il restait moins de cinq minutes à faire au premier engagement, permettant ainsi au Crunch de retraiter au vestiaire avec une égalité de 1 à 1.

 

Les unités de désavantage numérique du Rocket ont été mises à l’épreuve en deuxième période. Les hommes de Joël Bouchard ont dû se défendre à court d’un homme à trois reprises. Après être brillamment parvenu à écouler les deux premières tentatives du Crunch, le Rocket a vu Taylor Raddysh inscrire son 16e but de la saison. Michael McNiven a été battu suite à une remise dans l’enclave vers Raddysh, qui était fin seul avec moins de deux minutes à écouler dans le deuxième engagement. La formation lavalloise est donc rentrée au vestiaire avec un retard d’un but à combler.

 

Le Crunch est revenu à la charge au tout début de la troisième période, doublant leur avance lorsque Gabriel Dumont a poussé une rondelle au vol derrière McNiven pour son 10e de la saison. Le Rocket s’est approché à un but de Syracuse pendant que McNiven était au banc au profit d’un sixième patineur. Vejdemo s’est emparé d’une rondelle libre devant le filet pour inscrire son 12e filet de la campagne, mais le Crunch est parvenu à ajouter le but d’assurance qui a scellé une victoire de 4 à 2 de Syracuse.

 

« C’est l’un des matchs les plus frustrants que j’ai coaché, parce qu’on avait tellement d’opportunités et on a pas été capable de capitaliser » a mentionné Joël Bouchard après le match. « Quand tu affrontes une bonne équipe, et que tu es capable de compétitionner, c’est tough parce qu’on a fait des petites erreurs et je trouve qu’on a payé cher. »

 

 

 

 

Marqueurs:

 

LAV: Ouellet | Vejdemo (Evans, Belzile)

 

SYR: Foote (Andreoff) | Raddysh (Colton, Stephens) | Dumont|Barré-Boulet (Pasquale)

 

Gardiens: LAV: McNiven (17/20) | SYR: Pasquale (30/32)

 

Avantage numérique Rocket: 1/5 | Désavantage numérique Rocket: 2/3

 

Trois étoiles : 1. Eddie Pasquale – SYR | 2. Gabriel Dumont – SYR | 3. Lukas Vejdemo – LAV