LE ROCKET S’INCLINE 3 À 2 EN FUSILLADE DANS UN MATCH ÂPREMENT DISPUTÉ

par Rocket de Laval
5 janvier 2019

LAVAL (4 janvier 2019) – Le Rocket de Laval s’est incliné en tirs de barrage par la marque de 3-2 face aux Americans de Rochester, vendredi soir à la Place Bell. Les Americans, qui sont actuellement au premier rang de la division Nord, ont été de coriaces adversaires pour le Rocket, dans un match où l’intensité et le jeu physique étaient à l’honneur.

Les Americans de Rochester ont débuté le match avec un échec-avant soutenu, ce qui leur a permis d’obtenir de bonnes chances de marquer. Le Rocket a su contenir la puissante attaque des visiteurs, tout en appliquant également de la pression sur le filet adverse. Avec seulement 2.5 secondes à faire au premier engagement, le défenseur du Rocket David Sklenicka a ouvert la marque avec un tir frappé qui a déjoué le gardien des Americans, Scott Wedgewood. Maxim Lamarche et Byron Froese ont été les complices du deuxième filet de la saison de Sklenicka. Le Rocket a retraité au vestiaire avec une avance d’un but, tandis que les Americans ont eu le dessus 10-9 au chapitre des tirs.

Les visiteurs ont créé l’égalité en avantage numérique en milieu de période médiane, alors qu’Alexander Nylander a inscrit son huitième filet de la campagne. Quelques instants plus tard, le représentant du Rocket à la prochaine Classique des étoiles de l’AHL, Alex Belzile, a redonné les devants à son équipe en inscrivant son septième but de la saison, également avec l’avantage d’un homme. Xavier Ouellet et Daniel Audette ont récolté les mentions d’aide. Les Americans sont revenus à la charge alors que Judd Peterson a joué de chance, lorsque la rondelle a dévié sur sa lame de bâton de Brett Lernout, qui tentait d’empêcher son opposant de charger le filet. Peterson a créé l’égalité avec moins d’une minute à écouler au second engagement.

La troisième période a été âprement disputée alors que les deux équipes tentaient d’aller chercher le but qui allait faire la différence. Malgré de bonnes chances de marquer de part et d’autre, aucune équipe n’a été en mesure de trouver le fond du filet. Après une période de prolongation enlevante, le Rocket s’est finalement incliné après cinq rondes de tirs de barrage. C’est l’attaquant Alexander Nylander qui a finalement fait la différence.

« Nous avons démontré ce soir que nous avons respecté le plan de match, nous ne donnons pas beaucoup d’espace en zone défensive », a lancé le vétéran Alex Belzile après la rencontre. « Nous savions que Rochester était une excellente équipe avec beaucoup de talent. Je pense que nous avons bien joué, mais nous sommes encore capables d’élever notre jeu d’un cran ».

 

Marqueurs :                                                                                                                       

LAV: Sklenicka (Lamarch, Froese) | Belzile (Audette, Ouellet)

RCH: Nylander (Guhle, Simpson) |Peterson (Redmond) | Nylander (TB)

Gardiens de but : LAV: McNiven (32/34) | RCH: Wedgewood (22/24)

Avantage numérique du Rocket : 1/3| Désavantage numérique du Rocket : 1/2

Trois étoiles : 1. Zach Redmond – RCH | 2. Victor Olofsson– RCH | 3. Daniel Audette – LAV