LE ROCKET CETTE SEMAINE…

par Rocket de Laval
13 novembre 2018

Le Rocket entreprend une semaine très chargée avec un rare match un mardi soir. Les joueurs du Rocket recevront la visite de leurs éternels rivaux, les Marlies de Toronto, le 13 novembre. Le Rocket croisera ensuite le fer avec les Sound Tigers de Bridgeport qui seront de passage à la Place Bell le vendredi 16 novembre, avant de prendre la route vers Syracuse pour y affronter le Crunch le lendemain.

Le Rocket tourne la page sur une semaine fort productive, alors que le club-école des Canadiens a obtenu 4 points sur les 6 disponibles. Les Lavallois sont parvenus à effacer un retard de 2 à 0 le 7 novembre dernier, pour vaincre les Comets d’Utica par le pointage de 4 à 3. Alexandre Alain a marqué son premier but chez les professionnels, alors que Michael Chaput a inscrit le but gagnant face à son ancienne formation. Le Rocket a poursuivi sur sa lancée en écrasant les Monsters de Cleveland 5 à 1 vendredi dernier, lors de la toute première visite de l’histoire de l’équipe à Cleveland. Jake Evans s’est illustré avec deux buts, et Charlie Lindgren a été solide devant son filet, repoussant 31 des 32 tirs dirigés vers lui. Les Monsters se sont vengés dès le lendemain en ayant le dessus sur la troupe de Joël Bouchard 4 à 2.

La Place Bell s’enflammera cette semaine alors que les deux rencontres à domicile font partie du calendrier thématique. La rencontre de mardi face à Toronto est le match 91,9 Sports – les partisans auront l’occasion de rencontrer leurs animateurs de radio préférés durant la rencontre. Les Marlies et le Rocket se sont affrontés à 12 occasions la saison dernière. Toronto a remporté le premier duel entre les deux clubs 2 à 1 en prolongation et présente jusqu’à présent une fiche de 5-5-0-2.

Lors de la rencontre de vendredi prochain opposant le Rocket aux Sound Tigers, l’équipe affiliée aux Islanders de New York, les 5 000 premiers partisans qui seront présents au match auront l’occasion de recevoir un verre de collection présenté par ALBI le Géant. Les visiteurs ont remporté leurs quatre derniers départs et siègent au deuxième rang de la division Atlantique en vertu d’une fiche de 8-5-1-0. Les deux équipes ont partagé les honneurs la saison dernière, le Rocket ayant remporté le premier duel à Bridgeport 6 à 3 avant de s’incliner à Laval en février par la marque de 4 à 2.

Le Rocket entreprend un voyage de quatre matchs sur la route samedi soir à Syracuse. L’équipe se situe présentement au dernier rang de la division Nord (fiche de 5-5-1-0). Il s’agira du premier affrontement entre les deux rivaux. Chacun a remporté quatre matchs sur les huit rencontres disputées entre les deux formations la saison dernière.

L’équipe de Joël Bouchard siège au quatrième rang de la division Nord grâce à sa fiche de 6-8-1-0, et tentera de poursuivre sur sa poussée offensive des derniers matchs, elle qui a marqué 11 buts en 3 rencontres sur la route la semaine dernière. Le Rocket tentera aussi de maintenir son jeu hermétique en zone défensive, qui permet à l’équipe de mener la ligue au chapitre des tirs accordés par match (21.67) et de pointer au 3e rang de l’AHL avec une moyenne de 2.60 buts accordés par rencontre.

 

En chiffres…

 

Meneurs du Rocket

 

Buts / Goals Jake Evans (5)
Aides / Assists Alex Belzile (10)
Points Alex Belzile (11)
Tirs / Shots Kenny Agostino (48)
MBA / GAA Michael McNiven (2.38)
%ARR / SVS% Charlie Lindgren (.891)

 

 

À surveiller…

 

TORONTO

 

BRIDGEPORT SYRACUSE
1. Calle Rosen se classe au 7e rang parmi les défenseurs pour les points avec 12, et se situe au 3e rang de l’AHL avec 11 aides (toujours parmi les défenseurs)…

 

1. Josh Ho-Sang est 3e dans la Ligue américaine avec 13 mentions d’aide jusqu’à présent…

 

1. Andy Andreoff, Cory Conacher et Carter Verhaeghe mènent le Crunch avec 8 points. Conacher a réalisé l’exploit en 6 rencontres seulement, alors que les deux autres ont pris part aux 10 matchs de Syracuse jusqu’à présent…

 

2. Les Marlies sont efficaces avec l’avantage d’un homme (ils pointent au 10e rang de la ligue) mais ils sont particulièrement dangereux sur la route, avec un taux de conversion de 30% (4e rang de l’AHL)…

 

2.  Devon Toews a entrepris la saison sur les chapeaux de roues, amassant 14 points – bon pour le 5e rang parmi les défenseurs de la ligue…

 

2. Malgré un lent départ de l’équipe cette saison, l’avantage numérique de Syracuse connait du succès alors qu’elle se classe au 11e rang de la ligue américaine avec un taux d’efficacité de 23,8%…

 

3.  Les Marlies connaissent des difficultés en désavantage numérique, se classant au 26e rang au total, ainsi qu’au 30e rang lorsqu’ils évoluent à l’extérieur… 3. Les Sound TIgers ont de la difficulté à éviter le cachot, alors qu’ils sont à égalité au 2e rang pour le plus de minutes de punition (241) et ils présentent la pire unité de désavantage numérique de l’AHL… 3. Alors qu’ils ont inscrit le premier but à trois reprises cette saison, Syracuse n’a jamais perdu un match après avoir été les premiers à s’inscrire au pointage…