L’AVANTAGE NUMÉRIQUE DU ROCKET PERMET À LAVAL DE L’EMPORTER 2 À 1 EN PROLONGATION SUR LES COMETS

par Rocket de Laval
3 novembre 2018

LAVAL (3 novembre 2018) Les grands rivaux de la Division Nord s’affrontaient pour la deuxième fois en autant de jours, samedi après-midi, alors que le Rocket l’a emporté sur les Comets d’Utica par la marque de 2 à 1 en prolongation devant 5 914 partisans à la Place Bell dans le second de huit affrontements cette saison.

La rivalité entre les deux équipes et l’intensité d’un second duel en deux soirs étaient palpables dès la mise au jeu initiale et tout au long de cette première période sans but. Les deux équipes ont obtenu des chances de qualité en supériorité numérique, mais les attaques massives n’ont pu concrétiser les chances de marquer en but.

La tension et le jeu physique n’ont cessé d’augmenter, ce qui a éventuellement mené Brett Lernout et Vincent Arseneau à jeter les gants dans l’espoir de créer une étincelle chez leur équipe respective. Les visiteurs sont parvenus à ouvrir la marque en premier avec sept minutes à faire au second engagement par l’entremise de Cam Darcy, mais Nikita Jevpalovs a répliqué lorsque le Rocket se défendait en infériorité numérique, grâce à un tir du poignet précis qui a déjoué Ivan Kulbakov pour son deuxième filet de la saison.

Michael McNiven s’est surpassé pour repousser quelques chances menaçantes de l’enclave des Comets en troisième période. Le temps réglementaire n’a pas été suffisant pour décider d’un vainqueur et une pénalité tard en fin de rencontre a permis à l’avantage numérique du Rocket de se déployer. Jake Evans a profité d’une sublime passe d’Alex Belzile pour inscrire son troisième but de la saison, au tout début de la prolongation pour procurer la victoire à son équipe.

“Je suis très fier des gars et de comment ils se sont comportés en équipe” a expliqué Bouchard après la partie en parlant du soulagement d’obtenir la victoire. “ Dans la Ligue américaine, ce n’est pas facile. C’est une ligue avec beaucoup de compétition à l’interne pour monter dans la Ligue nationale et les gars se sont regroupés malgré ça. Ça m’impressionne beaucoup.”

Marqueurs :

LAV: Jevpalovs | Evans (Belzile, Agostino) | UTI: Darcy (Carcone, MacMaster)

Gardiens :

LAV: McNiven (19/20) | UTI: Kulbakov (33/35)

Avantage numérique Rocket: 1/7| Désavantage numérique Rocket: 5/5

Trois étoiles : 1. Kenny Agostino – LAV | 2. Ivan Kulbakov – UTI | 3. Byron Froese – LAV